Page d'accueil

page précédente

 

Le Noseart

 

Le Noseart (littéralement « art sur le nez [des avions] »), les Peintures de Guerre sur les avions militaires sont apparues dès la Première Guerre mondiale (une des plus connue est celle du Baron Rouge) mais a connu son apogée au cours de la Seconde Guerre mondiale.

De nombreux exemplaires servant dans les forces des États-Unis d'Amérique arboraient des peintures de guerres (en Anglais Nose art). On les retrouve sur des B-17, B-24, B-25, B-29, P-51, mais aussi sur des P-38. Le nom de Nose art vient du fait que les peintures étaient souvent peintes sur le nez (en anglais: nose) de l'appareil.

Les motifs étaient très divers. Nombre d'appareils avaient des Pin-up peintes sur le fuselage, le plus souvent juste en dessous du poste de pilotage. Ces Pin-up étaient souvent copiées sur « Yank Magazine » ou les calendriers produits en grand nombre d'exemplaires et illustrés par des artistes comme George Petty, Gil Elvgren ou Alberto Vargas (trois grands noms des Pin-Ups des années 1940s).Exemple: Memphis Belle (B-17)

 

Parfois, ces motifs provenaient de bandes dessinées ou de dessins animés. On trouve ainsi de nombreux Mickey Mouse, Donald Duck ou encore Popeye. D'autres fois encore, il s'agit simplement d'un nom, le nom d'une épouse ou d'une petite amie restée au pays, ou d'un simple surnom affectif le plus souvent choisi par le pilote et accepté par les membres de l'équipe. Exemple: Enola Gay (B-29)

On peut aussi considérer que les trophées de guerre (drapeaux japonais ou croix ou bombes) peints sur les fuselages constituent des peintures sur les guerriers ou même ont une relation avec l'héraldique.

Ces peintures n'étaient bien évidemment pas encouragées par l'État-Major mais tolérées car elles permettaient de maintenir le moral des troupes. En effet, les équipages passaient de nombreux jours sans voler. Pour s'occuper, les hommes cherchaient à trouver le meilleur nom ou motif pour leurs avions. Ces motifs étaient soit peints par l'équipe soit par l'artiste officieusement reconnu par la hiérarchie militaire du fait de son talent et qui se retrouvait donc affecté officiellement aux cuisines mais qui ne passait que peu de temps aux casseroles. Enfin, les hommes pouvaient plus facilement identifier un avion par son surnom que par son numéro de série et ce caractère affectif permettait de mieux passer les moments difficiles (stress de la bataille ou mort d'un camarade).

De nombreux sites sont consacrés à ce sujet mais aussi une bande dessinée française: Pin-up de Berthet et Yann.

On retrouve ces peintures dans les conflits où ce pays sera impliqué qui suivront : Guerre du Viêt Nam et guerres du Golfe (guerre du Koweït, guerre en Irak) où on retrouve ces peintures à la fois sur les avions et sur des hélicoptères.

Les pilotes américains n'ont pas été les seuls à peindre leurs avions. Ainsi un certain nombre d'appareils anglais, français mais aussi allemands et japonais ont connu des personnalisations. Mais c'est dans les forces américaines que l'on trouve le plus de personnalisations.

 

 

 

retour vers le haut de la page

                                           

 

copyright 2009 Enfer Normand

Ce site est optimisé pour Internet explorer en résolution 1024x768. Certains problèmes de compatibilité pourraient survenir avec d'autres navigateurs
Sauf mention contraire, textes et infos du webmaster, utilisation interdite sans demande au webmaster et/ou citation des sources ..., merci de votre compréhension